Déléguer

Déléguer : La délégation des tâches en entreprise

La délégation au sein d’une entreprise permet de confier certaines tâches à ses collaborateurs ; c’est un aspect précieux dans la mission d’un manager, qui ne doit pas chercher à tout faire lui-même.

 

L’importance de déléguer

 

La délégation a de nombreux aspect bénéfiques. Elle permet de motiver ses collaborateurs, en leur donnant l’occasion de plus s’impliquer dans la vie de l’entreprise et de conférer ainsi du sens à leur travail ; ils sont en outre responsabilisés, ce qui entraîne une valorisation de leurs compétences. Grâce à elle, le manager maîtrise son temps et peut ainsi se concentrer sur ses priorités, en perdant le moins de temps possible à se dépêtrer de problèmes secondaires.
Il n’est cependant pas évident de se défaire de certaines tâches. C’est même quelque chose qui va à l’encontre d’un mouvement naturel qui consiste à tout vouloir faire soi-même, notamment pour tout maîtriser et pour la fierté de tout effectuer, mais aussi par crainte de voir un de ses collaborateurs échouer dans sa mission. Car le manager aura toujours la responsabilité du bon accomplissement du travail concerné, qu’il soit réalisé en propre ou délégué. Il peut aussi craindre de passer lui-même pour un incompétent.

 

Déléguer au bon moment à la bonne personne

 

Il est essentiel de déléguer des tâches quand celles-ci n’ont pas un impact essentiel sur le développement de l’entreprise et ne ressortent pas de la mission fondamentale du responsable. Mais c’est aussi important de confier des missions à un collaborateur quand celui-ci est particulièrement compétent dans le domaine concerné et que cela lui permettra de développer ses aptitudes tout en le motivant. Encore faut-il trouver la bonne personne à qui déléguer. Il s’agit du collaborateur qui a les bonnes compétences pour effectuer la mission déléguée et à qui le responsable fait confiance. Il faut en outre prendre en compte sa charge de travail actuelle pour ne pas l’accabler de missions et le décourager.

 

Délégation

 

Quelques conseils pour bien déléguer

 

La communication est essentielle pour bien déléguer, sans que celle-ci soit trop appuyée, expliquant dans le détail comment la mission devrait être réalisée. Il faut dans un premier temps sélectionner la bonne personne et lui expliquer le résultat attendu ; nul besoin de détailler comment l’on aurait soi-même fait. Un délai raisonnable doit en outre être fixé. Enfin, les moyens nécessaires pour mener à bien la mission doivent être apportés au collaborateur.
Certains écueils doivent en outre être évités. L’erreur la plus commune est d’empiéter sur l’autonomie de son collaborateur ; il ne s’agit pas de lui donner une marche à suivre point par point, mais d’orienter vers un résultat ; il doit être capable de prendre des initiatives et de s’organiser lui-même pour mener à bien sa mission. Il faut en outre éviter le sur-contrôle, mais aussi la délégation aveugle. Il ne faut pas non plus déléguer dans l’urgence, sans prendre le temps d’expliquer ce qui est attendu.

 

Contrôler et valider le travail délégué

 

Il est important de rester au courant de l’avancement de la réalisation de la mission déléguée. Des rapports doivent être faits régulièrement, même de manière orale et informelle. Il faut dans ce cadre se montrer bienveillant, ouvert et à l’écoute.
Pour accepter le travail délégué, il faut comparer le résultat attendu avec les objectifs donnés. Si ceux-ci sont atteints, le travail confié au collaborateur peut être validé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *